Suntrip 2015 : émotion à l’arrivée

Une interview de 7mn 30 du grand champion du Suntrip 2015.

 

 

Pour faire 7000 km en 25 jours, il n’y a pas le choix, il faut passer beaucoup de temps sur le vélo. Lever à 4h30 pour être sur le vélo de 5h00 jusqu’à 20h30.

Sur ce rythme là essentiellement les 15 premiers jours jusqu’en Cappadoce pendant lesquels la course a été perpétuelle avec Raf puisque nous avons régulièrement alterné en première position.

Mon Meilleur souvenir : L’étape qui arrivait à Antalia, Heureusement que je n’imaginais pas le profil du parcours ce jour là lorsque j’ai décidé au petit matin de rallier Antalia dans la journée. J’y suis arrivé à 20h30, un souvenir extraordinaire après 385 km et plus de 4000 m de D+. Ce soir là, je me suis dit qu’une partie de ce Suntrip venait certainement de se jouer.

Le souvenir le plus difficile : Lorsque la pluie est apparue notamment lors de la traversée des Balkans sur les mauvaises routes de Bulgarie. Mes panneaux ne produisaient quasiment pas d’énergie et je savais que pour gagner il fallait que je maintienne un rythme minimum de 200 km/jour. Pour parcourir cette distance sur de mauvaises routes où je ne pouvais pas dépasser 15 km/h, j’étais obligé de pédaler 15 à 16h/jour. Ce fut le cas en Bulgarie, en Serbie et au début de la Croatie.
La plus belle récompense : la victoire le 2 juillet à Milan avec 2 jours d’avance sur le second. Avant tout la victoire d’une équipe après plus d’un an et demi de préparation, de projets et de travail. Le rêve est devenu réalité !!!

Laissez un commentaire