Petit bonjour de Florian Bailly avant mon départ de Chambéry vendredi matin

Initialement j’avais prévu de faire étape à Voiron à mon retour de Genève mais j’ai un peu traîne 😉 chez mes partenaires. C’est donc à Chambéry que j’ai rentré Fennec et cocher à l’écurie après ma première vraie journée de grand ciel bleu. 

J’en ai profité pour proposer à Florian de passer me voir s’il avait un petit moment. Il était là vendredi matin pour mon départ vers le Gard sous une magnifique soleil.

 Il en a profité pour inspecter mon Fennec des 5 monts, assez étonné par l’architecture de l’animal.

 Dommage, la météo changera complètement à partir de Romans… Après midi très orageuse dans la vallée du Rhône. Moi qui croyais que le Mistral soufflerait encore et que cette fois-ci il me pousserait…. C’était raté, vent du sud et cumulus à la place. J’ai essuyé quelques belles averses orageuses entre La Voulte sur Rhône et Pont St Esprit. 

Mon plan initial était d’arriver ce soir jusqu’à Saint Chaptes, chez mes potes Michèle et Jean Marie mais en partant de Voiron soit autour de 260 km. De Chambéry, ce n’était plus pareil, 50 km de plus et un col à franchir dès le départ complètement à l’ombre.

Jusqu’à Valence la batterie était toujours chargée au maximum, mais il n’y a plus de soleil et toujours ces ravales de vent chaud qui viennent du sud. Je ne récupère plus grand chose comme énergie à cause des gros nuages, je décide de tirer davantage sur la batterie. Je cale le « Cycle Analyst » à 180 Wh pour tenter de maintenir une moyenne de 25 km/h. Je réalise que malgré tout, je n’arriverai pas à St Chaptes. Je ferais étape à Pont St Esprit après 270 km de bataille contre ce vent et ces averses (curieusement, je les ai bien appréciée). J’averti mes copains de ce contre-temps pour essayer de se retrouver à mon arrivée et se faire un bon restau ensemble. Je reprends ma marche sur la Via Rhôna en direction de Pierrelatte, puis de Pont St Esprit. Entre temps, coup de fil de Jean Marie qui me propose de venir me récupérer avec son fourgon à Pont St Esprit et de passer la nuit chez eux comme initialement prévu. Ils ont envie de voir l’engin. Mon Fennec rentrera t’il dans son Vito ? That’s the question ? 

20 h, me voici arrivé au croisement de la route d’Uzès, la batterie presque vide (cette nuit, ce sera la première-fois que je rechargerai sur le secteur depuis mon départ d’Aubagne). 

Pour faire rentrer mon vélo dans le Vito, j’ai quand même du démonter les haubans supérieurs et on a laissé les portes arrières ouvertes, dommage, trop entamé par les averses et le vent j’en ai oublié de faire des photos….

Toujours hyper bien accueilli chez ces amis d’enfance, la deuxième étape va pouvoir commencer, je veux parler de l’étape pintes de bière et Gastronomie.

Une bonne nuit de sommeil avant de repartir pour le sud du Tarn demain matin.

Laissez un commentaire